aller (1)

des morceaux de ciel fusent
la route est stridente
un éclat aveuglant la traverse
traverse mes yeux

chemin lentement
ou brusquement

mendiant des promenades tranquilles

je repars encore
avec le peu d’énergie disponible
vers un puits
une aération

Ce contenu a été publié dans aller. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *