aller (3)

lents et longs nuages gris, loin
et tout près les grains

un craquement sous les pieds mais charmant
un vieux matin gorgé de brume froide
une contrée et sa frontière noire

monde épais
silence rafraîchissant
les outils prêts
pour pénétrer

Ce contenu a été publié dans aller. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *