Archives de l’auteur : jérôme thouart

errances, olivier remaud

On a beau dire, on a beau faire comme si ce n’était pas le cas, l’espace immense entourant nos petites vies nous déstabilise. On y avance dans le brouillard, et les vagues finissent par nous submerger. C’est en partie pour … Continuer la lecture

Publié dans lectures | Laisser un commentaire

pluie

J’aimerais bien écrire sur la pluie, vraiment, sur elle, comme si je la connaissais intimement, elle que l’on fuit dès qu’elle tombe, et qui dans sa chute ne s’éternise pas. Expliquer pourquoi quand elle tombe, on s’en protège, dommage. Le … Continuer la lecture

Publié dans abécédaire | Laisser un commentaire

le bel été (des premiers paragraphes)-12

Un jour, j’étais âgée déjà, dans le hall d’un lieu public, un homme est venu vers moi. Il s’est fait connaître et il m’a dit : « Je vous connais depuis toujours. Tout le monde dit que vous étiez belle lorsque … Continuer la lecture

Publié dans le bel été (des premiers paragraphes) | Laisser un commentaire

le bel été (des premiers paragraphes) -11

La foudre m’a frappée toute ma vie. Mais une seule fois pour de vrai. Je devrais pas m’en souvenir, parce que j’étais à peine plus qu’un bébé. N’empêche, je m’en souviens. J’étais dans un champ, avec des chevaux et des … Continuer la lecture

Publié dans le bel été (des premiers paragraphes) | Laisser un commentaire

le bel été (des premiers paragraphes)-10

Ma mère était andalouse. Le hasard fit que de naissance ses parents portaient l’un et l’autre le même nom de famille, MUÑOZ : si bien que, selon l’usage espagnol, elle portait le double nom Muñoz Muñoz. De son nom de … Continuer la lecture

Publié dans le bel été (des premiers paragraphes) | Laisser un commentaire

le bel été (des premiers paragraphes)-9

Longtemps, je me suis couché de bonne heure. Parfois, à peine ma bougie éteinte, mes yeux se fermaient si vite que je n’avais pas le temps de me dire : « Je m’endors. » Et, une demi-heure après, la pensée … Continuer la lecture

Publié dans le bel été (des premiers paragraphes) | Laisser un commentaire

le bel été (des premiers paragraphes)-8

Je m’appelle Karim Amir et je suis anglais de souche, enfin presque. On me considère souvent comme un drôle d’Anglais, un Anglais un peu bizarre, vu que je suis le fruit de deux vieilles histoires. Mais je m’en moque. Je … Continuer la lecture

Publié dans le bel été (des premiers paragraphes) | Laisser un commentaire

le bel été (des premiers paragraphes) -7

« Frères humains, laissez-moi vous raconter comment ça s’est passé. » Jonathan Littell, Les Bienveillantes, 2006 Cette première phrase, qui est aussi un premier paragraphe, nous plonge dans la stupeur, l’attente et la perplexité. Tant de grandiloquence, dans cette double … Continuer la lecture

Publié dans le bel été (des premiers paragraphes) | Laisser un commentaire

le bel été (des premiers paragraphes) -6

Ils avaient annoncé des orages pour la fin de la journée, mais le ciel restait bleu et le vent était tombé. Je suis allé jeter un œil dans la cuisine pour vérifier que les trucs collaient pas dans le fond … Continuer la lecture

Publié dans le bel été (des premiers paragraphes) | Laisser un commentaire

le bel été (des premiers paragraphes) -5

La première fois qu’Aurélien vit Bérénice, il la trouva franchement laide. Elle lui déplut, enfin. Il n’aima pas comment elle était habillée. Une étoffe qu’il n’aurait pas choisie. Il avait des idées sur les étoffes. Une étoffe qu’il avait vue … Continuer la lecture

Publié dans le bel été (des premiers paragraphes) | Laisser un commentaire