bribes (119)

penser, comme fuir la bonne voie, l’accoutumance, les drapeaux. création de grandes ardeurs

il se sent frère d’une rivière modeste, révoltée, une des voies d’accès vers le fleuve

scellé au silence, il s’est détaché, hier, aujourd’hui, demain, chaque jour un peu plus, pour un monde d’envol, inachevé comme l’avenir

voué à vivre le flux dépourvu de méthode

vagabond de lui-même, à faire disparaître les cruelles années. il renaît comme apprenti de ses voyages les plus troublants

le matin gris rêvait de fleurs avec le soleil, de la saison de la cadence de la chair

ont traversé. pauvres, peuvent. cheminent, hantent, chantent, tentent

Ce contenu a été publié dans bribes. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *