bribes (133)

l’affirmation d’une insouciance

une voix vous enveloppe : c’est suffoquant, étrange. on ne peut rien contre elle

goûter à l’accent de cette femme, au tempo félin de ses pas, comme à des âmes sœurs

se mouvoir sans assurance avec le vent amical, amoureux, avec le sourire

les longues enjambées de louise, sur ses semelles compensées, souple, parcourant la cour. la rage timide dans les yeux de louise. il la regardait de loin

Ce contenu a été publié dans bribes. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *