Archives de catégorie : abécédaire

envol

Les hommes sont lourds. Les hommes ont l’esprit alourdi par tant de choses. L’homme est lourd d’orgueil déplacé, lourd d’intolérance, lourd de jalousie, de patriotisme (Samuel Johnson : « Le patriotisme est le dernier refuge du vaurien »), de fanatisme, de désir … Continuer la lecture

Publié dans abécédaire | Un commentaire

douche

Petite chute d’eau civilisée. On a du mal à s’imaginer aujourd’hui que pendant très longtemps, il n’y avait pas de salle de bains dans les appartements et les maisons. Seuls les bains-douches permettaient de se laver, environ une fois par … Continuer la lecture

Publié dans abécédaire | Un commentaire

cadence

Il arrive parfois que des discussions ressemblent à des chorégraphies, où les mots dessinent une harmonie apaisante, excitante, parce que les partitions de chacun s’accordent étrangement. « Cadence ta riposte » (« dance out the answer ») : j’aime cette réplique de Béatrice dans … Continuer la lecture

Publié dans abécédaire | Laisser un commentaire

chaloir

C’est un verbe, impersonnel, comme neiger, pleuvoir. Il a presque complètement disparu de notre langue, excepté dans l’expression « peu me chaut », qui signifie « peu m’importe, je m’en moque ». Le langage est pour les mots comme des sables mouvants, instable. On … Continuer la lecture

Publié dans abécédaire | Un commentaire

courbe

Quand je m’observe en marchant dans la rue, en passant devant une vitre, par exemple, je remarque que la position de mon corps est légèrement courbée, vers l’avant. Je suis une courbe qui marche. Cela peut faire penser, un peu, … Continuer la lecture

Publié dans abécédaire | Laisser un commentaire

buée

Hésitation, pour la lettre B, entre baleine et buée. Physiquement, ce sont deux extrêmes. J’ai finalement opté pour la buée, car Melville a écrit Moby-Dick (certes il s’agit d’un cachalot…), et ce n’est pas facile de parler de baleine après … Continuer la lecture

Publié dans abécédaire | Laisser un commentaire

action

Je choisis plutôt le nom action, que je préfère au verbe agir, pour ses sonorités justement plus percutantes, plus proches de ce que ce mot peut signifier, des sonorités qui réveillent, qui aident à sortir de la torpeur, comme si … Continuer la lecture

Publié dans abécédaire | Laisser un commentaire