Archives de catégorie : frayer neuf

mes vies seront courtes et innombrables

Je scierai du bois dans la forêt pour épuiser et ne plus entendre les vociférations de mes colères. Cela durera six ans. Je travaillerai à me défaire de la glu qui me définit. Cela durera cinq ans. Je disparaîtrai au … Continuer la lecture

Publié dans frayer neuf | Un commentaire

frayer

Forcément frayer. Articulation de l’essence et de la dépense. Mon enfance a quelque chose d’une souche à deux pieds et deux bras égarée dans une grotte. Je me suis frotté et je me suis cogné à ses parois creuses, froides, … Continuer la lecture

Publié dans abécédaire, frayer neuf | Laisser un commentaire

comment faire ?

ailes parallèles s’élançant sifflant dessinant une recherche de route, d’équilibre inclinées balbutiante obsédante friable diluée dans l’aléa, dans le vent tétanisées par l’orage, tétanisées par le gel assaillie par les rafales du monde failles dans son mouvement où le jour … Continuer la lecture

Publié dans frayer neuf | Laisser un commentaire

lave noire

une idée folle est née qui me vient d’un ailleurs comme à portée de main guidée par l’imagination farfelue, inlassable une idée folle m’emmène vertigineuse, enveloppante un ruisseau subtil creuse hors de mon quotidien comme une nouvelle trame pour une … Continuer la lecture

Publié dans frayer neuf | Laisser un commentaire

diffusion

avec détachement, une sorte de souffle intérieur déjà connu infuse inoculation imprévue, épice s’égaye en route, suit la pente sursaut pour mieux capter l’air qui diffuse une légère tension douce voyage dans les sentiers instables dans les sentiers mouvants une … Continuer la lecture

Publié dans frayer neuf | Laisser un commentaire

hameçon

matin frais, pluie fine s’écoulant imperceptiblement sur ma peau et mes vêtements minuscules flèches ne freinant pas l’avancée vers le jour que le temps se dépêche d’ôter de mes yeux si dans de l’encre de gravier aux petites flaques réfléchissantes … Continuer la lecture

Publié dans frayer neuf | Laisser un commentaire

le tour de la plus grande étoile

Il faudrait des journées comme des écoulements fluides, tranquilles, où le temps laisse faire, où rien ne menace, ni horaire à respecter, ni tombée de la nuit, ni rendez-vous. Une journée approchant de tout prêt la durée qu’il faudrait à … Continuer la lecture

Publié dans frayer neuf | Laisser un commentaire

un lézard

Un lézard sort du bocal où il a baigné, où il est resté un temps très long, un temps très long, où il est resté enfermé. Il sort, comme si brutalement, ou comme si, après un mûrissement patient, il y … Continuer la lecture

Publié dans frayer neuf | Laisser un commentaire

précipitation de phrases

précipitation de phrases perdues, errantes, déposées, en attente de phrases à lire, avidement de phrases à malaxer dans le silence avec le silence environnant, avec le silence intérieur, avec le désordre ambiant régnant de phrases à emmagasiner pour de nouvelles … Continuer la lecture

Publié dans frayer neuf | Un commentaire

le fil du sentiment

à ce moment où devraient chanter les sentiments et l’entrain mais à la place ôte le sourire le fil du sentiment traîne dans le désordre des images évoquées dans le soleil doux pourtant et aussi la fraîcheur dans les senteurs … Continuer la lecture

Publié dans frayer neuf | Laisser un commentaire