Archives de catégorie : la fraîcheur

la fraîcheur *19

L’air s’amuse à être froid maintenant. Je regarde les feuilles jaune pâle, elles tiennent encore, elles vont chuter. Elles seront bientôt abimées par la pluie qui menace, piétinées par les pas qui se traînent dans les rues, exténuées par le … Continuer la lecture

Publié dans la fraîcheur | Laisser un commentaire

la fraîcheur *18

Pendant que les dormeurs sont sous leur couette, j’aime éperdument que la nuit elle s’installe durablement. Il est temps de sortir. La fraîcheur refleurit toujours. Elle ne craint pas l’obscurité. Elle veut bien des plages de silence. Elle vient. Un … Continuer la lecture

Publié dans la fraîcheur | Laisser un commentaire

La fraîcheur *17

Mes fenêtres sont petites. C’est pourquoi je les ouvre en grand, pour faire venir la fraîcheur. Toujours disponible. Ciel bleu clair ; elle vient par petites rafales. Elle imite le muguet qui s’invite en mai et, au cas où je … Continuer la lecture

Publié dans la fraîcheur | Laisser un commentaire

la fraîcheur *16

La torpeur est une ruine. Elle m’envahit parfois, de son enclume engourdissante. Me voilà bientôt gisant, par inadvertance. J’aimerais que ma peau d’abord, que mon corps tout entier, en soient débarrassés. Si la fraîcheur survient, elle est comme une précipitation … Continuer la lecture

Publié dans la fraîcheur | Laisser un commentaire

la fraîcheur *15

Les nuages étaient nombreux dans le matin frais. Ils s’étaient rassemblés dans le ciel bleu. Les uns contre les autres, de l’air de ceux que rien ne presse, ils avançaient très lentement, comme si, tranquilles, bienheureux, au lieu d’aller voter, … Continuer la lecture

Publié dans la fraîcheur | Laisser un commentaire

la fraîcheur *14

gifles dans un monde de défaites embrasures dans la prison éclats dans l’errance obscure danses contre le ramollo

Publié dans la fraîcheur | Laisser un commentaire

la fraîcheur *13

Une œuvre est une tentative de rafraîchissement de l’usure du monde, d’enterrement de la mort dans la vie, de vigueur, de flux, que la défaite indiffère.

Publié dans la fraîcheur | Laisser un commentaire

la fraîcheur *12

les lourds vêtements éparpillés flânons l’enquête sur ta peau aiguise doucement comme une évasion dans le présent belle saison comme une nappe de fraîcheur qui s’étend

Publié dans la fraîcheur | Laisser un commentaire

la fraîcheur *11

« Sensation » de Rimbaud, seize ans, et propagation de « fraîcheur » dans huit vers, vorace, intenable, d’un jeune avide de quelque chose d’autre, captivé par les images qui se trament en lui. Rêverie, seulement une rêverie, mais si forte qu’elle en devient … Continuer la lecture

Publié dans la fraîcheur, lectures | Laisser un commentaire

La fraîcheur *10

Le parfum venait me ravir, à intervalles réguliers, la plupart du temps, je crois me souvenir, le matin, les mercredis où j’étais chez moi, puisqu’il n’y avait pas école. Pourtant, elle était petite, presque dérisoire, la surface du petit jardin … Continuer la lecture

Publié dans la fraîcheur | Laisser un commentaire