Archives de catégorie : la fraîcheur

la fraîcheur *22

Inusable. Comme un rêve inusable qui te cueille dans ton sommeil de corps alourdi. Une pluie fraîche aux gouttes déferlantes sur ta peau ravie. Le ciel est noir, tant pis, mais il y a les éclairs. Avec les orages, ne … Continuer la lecture

Publié dans la fraîcheur | Laisser un commentaire

la fraîcheur *21

l’âge l’addition des jours l’incalculable quantité de battements de cœur les accélérations et les ralentissements enjambe la morne et répétitive fatigue si possible avec souplesse y surprendre de la fraîcheur qui désarçonne le désarroi allant vers l’imprévu débordant les cloisons … Continuer la lecture

Publié dans la fraîcheur | Laisser un commentaire

la fraîcheur *20

d’abord, je perçois en elle un mouvement ascendant, franc, frondeur, qui éclot pour très vite se frotter à la peau, frisson fructueux, et ainsi desserrer le frein du corps et de l’esprit. franchir une frontière, frayer du fraternel la brèche … Continuer la lecture

Publié dans la fraîcheur | Laisser un commentaire

la fraîcheur *19

L’air s’amuse à être froid maintenant. Je regarde les feuilles jaune pâle, elles tiennent encore, elles vont chuter. Elles seront bientôt abimées par la pluie qui menace, piétinées par les pas qui se traînent dans les rues, exténuées par le … Continuer la lecture

Publié dans la fraîcheur | Un commentaire

la fraîcheur *18

Pendant que les dormeurs sont sous leur couette, j’aime éperdument que la nuit elle s’installe durablement. Il est temps de sortir. La fraîcheur refleurit toujours. Elle ne craint pas l’obscurité. Elle veut bien des plages de silence. Elle vient. Un … Continuer la lecture

Publié dans la fraîcheur | Laisser un commentaire

La fraîcheur *17

Mes fenêtres sont petites. C’est pourquoi je les ouvre en grand, pour faire venir la fraîcheur. Toujours disponible. Ciel bleu clair ; elle vient par petites rafales. Elle imite le muguet qui s’invite en mai et, au cas où je … Continuer la lecture

Publié dans la fraîcheur | Laisser un commentaire

la fraîcheur *16

La torpeur est une ruine. Elle m’envahit parfois, de son enclume engourdissante. Me voilà bientôt gisant, par inadvertance. J’aimerais que ma peau d’abord, que mon corps tout entier, en soient débarrassés. Si la fraîcheur survient, elle est comme une précipitation … Continuer la lecture

Publié dans la fraîcheur | Laisser un commentaire

la fraîcheur *15

Les nuages étaient nombreux dans le matin frais. Ils s’étaient rassemblés dans le ciel bleu. Les uns contre les autres, de l’air de ceux que rien ne presse, ils avançaient très lentement, comme si, tranquilles, bienheureux, au lieu d’aller voter, … Continuer la lecture

Publié dans la fraîcheur | Laisser un commentaire

la fraîcheur *14

gifles dans un monde de défaites embrasures dans la prison éclats dans l’errance obscure danses contre le ramollo

Publié dans la fraîcheur | Laisser un commentaire

la fraîcheur *13

Une œuvre est une tentative de rafraîchissement de l’usure du monde, d’enterrement de la mort dans la vie, de vigueur, de flux, que la défaite indiffère.

Publié dans la fraîcheur | Laisser un commentaire