Archives de catégorie : la vie remue

les pas

J’aimerais un matin de pluie, comme celle que j’ai entendue déjà sur les tuiles du toit, bruyante, incessante, inquiétante, m’installer dans un café, les jambes encore froides d’avoir marché jusqu’à lui, qui donne sur un carrefour où la circulation des … Continuer la lecture

Publié dans la vie remue | Laisser un commentaire

dans le bleu sombre

Tu aimes le ciel bleu sombre d’une nuit, parsemé de nuages l’adoucissant comme on embrasse, le vent d’ivresse inattendu délivrant un air de partage sans trouble que le matin attend de lui, car il serait triste de ressembler à celui … Continuer la lecture

Publié dans la vie remue | Laisser un commentaire

les branches nues

La lumière est douce dans le jardin. Depuis que je les ai taillées, les branches nues de la glycine, de la vigne et de la bignone ont retrouvé leur air squelettique d‘hiver, accentué par leur enracinement qui les condamne à … Continuer la lecture

Publié dans la vie remue | Laisser un commentaire

l’incendie selon les réformateurs

Dans les forêts australiennes ravagées par les incendies, des syndicalistes réformateurs se réjouissent : leur appel que «tombe la bruine» a été entendu hier. C’est un succès. Il est de plus question qu’une conférence de seaux (j’ai un doute sur … Continuer la lecture

Publié dans la vie remue | Laisser un commentaire

«dehors»

«Dehors», assène le serveur d’un café parisien qui lance son bras comme une redondance vers un sdf. Il transporte son lit léger en carton humide, il a plu. Il est vieux, ses cheveux sont gris. Il retourne dehors. Sur le … Continuer la lecture

Publié dans la vie remue | Laisser un commentaire

s’éloigner

La vie remue, et toi, à force de tergiverser depuis des lustres, à négliger l’alerte et trop tard sentir venir l’imparable déclic qui te cloue là sur place, dans une grimace, tu regardes de ton fauteuil le ciel d’un beau … Continuer la lecture

Publié dans la vie remue | Laisser un commentaire

mathématique

Ça fait longtemps que les mathématiques (science exacte ?) et moi sommes fâchés. J’avais tort ! Il y a pire que moi ! Ainsi donc, en 2019, on peut lire que 26 = 3,8 milliards. Pour en arriver à de … Continuer la lecture

Publié dans la vie remue | Laisser un commentaire

La philosophie ça suffit

Luc Ferry, philosophe (amant de la sagesse) kantien (amour de la raison), ancien ministre de l’éducation nationale (amour des réductions de postes) a donc dit ceci à la radio il y a deux jours : « Quand on voit des … Continuer la lecture

Publié dans la vie remue | Laisser un commentaire

fanthèsies

Avec P., au cours d’un échange de sms, il y a quelques jours, s’est invitée comme ça une petite impulsion récréative, issue de la réunion inattendue de notre amour de Tchekhov et de notre appartenance, plutôt tenace (encore que) et … Continuer la lecture

Publié dans la vie remue | Laisser un commentaire

fourbi du 9 avril 2018

Sentiment mêlé, le matin tôt, de fatigue qui pousserait à hiberner, à s’isoler, et de désir d’aller vers le monde extérieur, de le marquer un peu de son empreinte, d’en percevoir les attraits. Ping-pong. L’homme assis à la table du … Continuer la lecture

Publié dans la vie remue | Laisser un commentaire