Archives de catégorie : lectures

que ma joie demeure, jean giono

Une version quasiment identique du texte ci-dessous apparaît si l’on clique sur ce lien : ce jeune journaliste y a honteusement copié-collé mes propos ! https://blogs.mediapart.fr/jerome-thouart/blog/110520/la-litterature-ou-comment-recreer-une-joie-commune Plutôt que de porter notre regard sur des romans racontant des épidémies, mais qui … Continuer la lecture

Publié dans lectures | Un commentaire

les herbes folles, angélique villeneuve, eugénie rambaud

Ce n’est pas simple de vivre avec légèreté. Avec un brin de folie, pas davantage. Les enfants ont cette ressource, il suffit de regarder leur corps en mouvement et leurs yeux briller ou partir, ressource naturelle, tant qu’elle n’a pas … Continuer la lecture

Publié dans lectures | Un commentaire

bas la place, y’a personne, dolores prato

Ça commence par la naissance et la mort réunies dans le même premier paragraphe : « Je suis née sous une petite table. Je m’étais cachée là parce que la porte d’entrée avait claqué, c’était que l’oncle rentrait. L’oncle avait dit … Continuer la lecture

Publié dans lectures | Laisser un commentaire

errances, olivier remaud

On a beau dire, on a beau faire comme si ce n’était pas le cas, l’espace immense entourant nos petites vies nous déstabilise. On y avance dans le brouillard, et les vagues finissent par nous submerger. C’est en partie pour … Continuer la lecture

Publié dans lectures | Laisser un commentaire

« il faut s’adapter » – sur un nouvel impératif politique, barbara stiegler

Après les livres de Todeschini et de Chamayou, me voilà de nouveau plongé, avec « Il faut s’adapter » – sur un nouvel impératif politique, dans une question de généalogie, formulé en ces termes dans l’introduction : « D’où vient … Continuer la lecture

Publié dans lectures | Laisser un commentaire

désordre, leslie kaplan

Ça prend un tout petit peu de temps, de tuer, à condition de ne pas être trop maladroit. C’est bien pratique quand on est encombré. Ce qui est dommage, c’est lorsque les assassins prennent leur temps pour aboutir, tuent à … Continuer la lecture

Publié dans lectures | Laisser un commentaire

blanche et marie, per olov enquist

Nous ne sommes pas si naïfs, la boue ne manque pas. L’homme est doué pour se vautrer. « Quand on est à la recherche d’un nouveau monde, il ne faut pas craindre la vieille boue qui vous colle aux jambes », écrit … Continuer la lecture

Publié dans lectures | Laisser un commentaire

la société ingouvernable – une généalogie du libéralisme autoritaire, grégoire chamayou

Vivent les généalogies ! Pour quelqu’un qui vit dans cette première partie du XXIème siècle, question : d’où vient que le monde occidental, mais aussi, sans doute, le monde entier, ou presque, soit à ce point en butte à une … Continuer la lecture

Publié dans lectures | Laisser un commentaire

le maître ignorant, jacques rancière

Par quel biais j’en suis arrivé à lire Le Maître ignorant ? Un mélange savant, inconscient, de hasard et de nécessité. Je ne saurais pas répondre avec précision, mais le plus probable est que j’ai vu le livre en librairie, … Continuer la lecture

Publié dans lectures | Laisser un commentaire

Doggerland, Élisabeth Filhol

Comment bien parler d’une tempête ? Calmement, ce qui permet la clairvoyance (tout comme Elisabeth Filhol a parlé d’une grève et de la séquestration d’un patron par ses employés, dans Bois II, ou des travailleurs irradiés dans La Centrale). Sans … Continuer la lecture

Publié dans lectures | Laisser un commentaire