Archives de catégorie : lectures

lire dans la gueule du loup – 8/à l’avenir

Merlin-Kajman revient sur le déplacement de la notion de littérature, qu’elle élabore dans son essai, à travers l’exemple des Mémoires de Campion, militaire qui a vécu au XVIIème siècle. Au sens social du terme (Viala, Naissance de l’écrivain), Campion n’est … Continuer la lecture

Publié dans lectures, métier à tisser | Laisser un commentaire

lire dans la gueule du loup – 7/liens anachroniques : du présent vers le passé

L’usage veut que nous parlions d’un texte littéraire en l’inscrivant dans son époque passée – le contexte, en le coupant donc, presque inévitablement, du présent de la lecture, afin d’éviter des anachronismes malheureux. Merlin-Kajman veut quant à elle rappeler que … Continuer la lecture

Publié dans lectures, métier à tisser | Laisser un commentaire

lire dans la gueule du loup – 6/grandeur et misère du commentaire (morale et religion)

Merlin-Kajman inscrit ce chapitre dans le débat autour de la question de l’autorité de l’enseignant, mais en y répondant, à partir de sa notion de partage transitionnel, sans manichéisme. Quelle peut être la réaction d’un enseignant confronté à une remise … Continuer la lecture

Publié dans lectures, métier à tisser | Laisser un commentaire

lire dans la gueule du loup – 5/au bord de la terreur

Traumatisme, terreur. Dans la continuité du chapitre où il est question du Grand cahier, Merlin-Kajman poursuit et affine sa réflexion autour des scènes ou des images pouvant provoquer un malaise chez le lecteur : un récit peut très bien mettre … Continuer la lecture

Publié dans lectures, métier à tisser | Laisser un commentaire

lire dans la gueule du loup – 4/la part sexuelle

Situation d’enseignement : lire un texte court et donner la parole. Partir des réactions spontanées des élèves. Par exemple, Hamlet et Ophélie. Pour des étudiants de Merlin-Kajman, il veut coucher avec elle. Il n’est pas amoureux. Ses mots sont là … Continuer la lecture

Publié dans lectures, métier à tisser | Laisser un commentaire

lire dans la gueule du loup, hélène merlin-kajman – 3/gaietés traumatiques

Autre illustration de la différence entre texte emphatique et dispathique, autour du rire. Dans la littérature, il peut être une mise à distance de la dimension traumatique du récit, celle d’une scène conjugale par exemple, visant à surmonter sa part … Continuer la lecture

Publié dans lectures, métier à tisser | Laisser un commentaire

lire dans la gueule du loup, hélène merlin-kajman – 2/empathie et dispathie

A la recherche d’une interrogation avec le monde, donc. Dès lors, s’il y a partage, c’est qu’il doit y avoir un domaine public, à différencier du domaine privé, qui se penche sur l’intimité et n’interroge pas le monde commun, seul … Continuer la lecture

Publié dans lectures, métier à tisser | Laisser un commentaire

lire dans la gueule du loup, hélène merlin-kajman – 1/partages

(Ma lecture de Lire dans la gueule du loup est parcellaire et subjective : je mets de côté plusieurs développements qui ont leur intérêt et leur importance. Elle est orientée par le désir de savoir ce que je peux en … Continuer la lecture

Publié dans lectures, métier à tisser | Laisser un commentaire

lire dans la gueule du loup, hélène merlin-kajman – introduction

Lire, dans la vie d’un être, c’est d’abord écouter quelqu’un (une mère, un père, un grand frère, une grande sœur…) lire, lire à haute voix. C’est encore regarder les signes sur la page et les pages être tournées, au fil … Continuer la lecture

Publié dans lectures, métier à tisser | Laisser un commentaire

note sur la suppression générale des partis politiques, simone weil

Comment bien débuter une année ? En lisant cet article de Simone Weil, paru en 1950. C’est court, percutant et revigorant. Loin des pratiques primaires des partis, à la mode ces derniers temps. En un peu plus de trente petites … Continuer la lecture

Publié dans lectures | Laisser un commentaire