ce matin (97- samedi 31 mai 2014)

ce matin, l’air est doux. il sort. il regarde les fraises du jardin. certaines sont presque mûres. il faudra les cueillir, avant que des oiseaux ne les mangent. quelques personnes sont en terrasse dans les cafés. atmosphère calme. pas de bruit, de coup de klaxon. une femme âgée passe en sens interdit sur son vélo Lejeune, une ancienne marque qui n’existe sans doute plus. il fait quelques courses. il regarde sur le chemin du retour les mauvaises herbes ou des petites fleurs pousser entre le mur et le trottoir, dans les petites fentes, dans les angles. il entend la sonnerie de le porte d’entrée des voisins d’en face qui ont emménagé il y a peu. L. regarde la fin d’un match de tennis de la veille dont il connaît le résultat. plus tard, il lit dans un article d’opinion, rédigé par l’ancienne dirigeante du medef, cette phrase à la tournure étrange : « la France n’a globalement supprimé aucune prestation sociale » et s’amuse de la contradiction entre « globalement » et « aucune ». il dessine pour M. une voiture que celui-ci colorie ensuite au pastel. rouge, orange, noir, avec application pour ne pas déborder, de sa main gauche. maintenant il

Ce contenu a été publié dans ce matin. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *