deuxième quinzaine de juillet 2017 : bribes

adolescence, à corps perdu dans la faille, cherchant une intensité, une vastitude irradiant

adolescence, installation de paillettes incandescentes

soirées joyeuses et désespérées, rondeurs et précipices

nonchalance teinte par le malheur qui guette

train-train insignifiant, repli, illusion, plaies, mais en lui soif sauvage

jeune cascade de désirs et d’amertume

être soi peu à peu, en mouvement

corps qui penche, qui cherche à habiter une nouvelle vie

un filet de lumière

Ce contenu a été publié dans bribes. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *