deuxième quinzaine de juin 2015 : bribes

bribe. elle raconte en passant un monde inaccompli. sa voix circule en inventant l’érotisme à venir d’un paysage

les jours à l’intensité silencieuse s’écoulent

elle pourrait, va, peut-être, connaître, vivre, les secrets, les libertés, l’incertitude d’un homme

lieu familier subsiste en éclats, par la mémoire, avec ses résonances affectives

belle promenade libertaire, exemplaire et tendre

le matin regarde se réinventer l’énergie baroque, volontaire, imprévisible, physique, de l’univers défait

Ce contenu a été publié dans bribes. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *