deuxième quinzaine de septembre 2017 : bribes

la vie est inventive, pleine d’humour déglingué

le vent invisible, rêche, inépuisable, par le rythme nous entoure de pistes

l’instabilité, l’impatience, camouflant ses rêves

courbe nouvelle surprise pour démultiplier quelques notes

naît de l’exil le froid infaillible du fleuve inabouti

un infini à dérouler, cascade pour une éternité, blessure pour le cœur chroniqueur qui meurt

frissons dans les ravages déments, belles dans le monde sombrant

Ce contenu a été publié dans bribes. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *