je songe à te rejoindre

je songe à te rejoindre
alors que tu ne m’attends pas
à voir naître la
stupeur dans tes yeux
dans tes gestes
recommencer
recommencer
alimenter notre penchant pour le plaisir
nous perdre
ne pas nous perdre

Ce contenu a été publié dans aile. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à je songe à te rejoindre

  1. P. dit :

    « C’était malgré elle qu’on l’envoyait au couvent, pour arrêter sans doute son penchant au plaisir, qui s’était déjà déclaré et qui a causé, dans la suite, tous ses malheurs et les miens »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *