la fraîcheur *11

« Sensation » de Rimbaud, seize ans, et propagation de « fraîcheur » dans huit vers, vorace, intenable, d’un jeune avide de quelque chose d’autre, captivé par les images qui se trament en lui.

Rêverie, seulement une rêverie, mais si forte qu’elle en devient précise, presque là, offerte, déjà sensible, tout près, attirante comme un cadeau.

Encore une histoire d’herbe, « menue », tondue, peut-être aussi, donc, et libérant son parfum, jeune de nouveau, débarrassée de sa part sèche, usée.

Fraîcheur,

« par les soirs bleus d’été », car les lourdeurs morales s’y évanouissent, deviennent imperceptibles, fatiguées d’avoir tant surveillé, vérifié, sermonné, vidées, laissant le champ libre à la « Nature », aux perceptions qui s’aiguisent dans l’obscurité ;

au goût de nouveauté, conjugué aux verbes, tous au futur, excepté « baigner », mais désiré, ayant la voix libre de rafraîchir bientôt ;

associée aux « pieds » nus, comme pour donner l’impulsion (comme on disait les pieds pour désigner les syllabes d’un vers, chaque pas, chaque son, donnant l’élan à celui qui le suit pour dessiner son chemin), l’impulsion qui conduit à fuguer et donner corps à son rêve « splendide » – à ce que Rimbaud appellera aussi « Ma bohème » ;

et au vent, qui n’a pas de passé, qui va, sur la tête « nue » de Rimbaud, souffle pour la réveiller du sommeil menaçant du présent ;

on peut partir : à chaque vers, le désir tendu d’aller de l’avant, « loin, bien loin », l’adverbe et la virgule pour prendre tout le temps de savourer, les mots et les réflexions mis hors d’état de nuire, encadrés fermement par des négations, comme des parenthèses, pour ne pas faire entrave : place à la sensation pure, à la fraîcheur pure, comme peut être la liberté radicale, choquante, que vit « un bohémien »;

ascension intérieure, irrésistible et fluide : « Mais l’amour infini me montera dans l’âme ».

Ce contenu a été publié dans la fraîcheur, lectures. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *