le bel été (des premiers paragraphes) -3

Il était une fois, il y a bien longtemps, trois petites filles, la première Mi, la second Do, la troisième La. Elles avaient une marraine qui sentait bon, qui ne les grondait jamais lorsqu’elles n’étaient pas sages, et qu’on nommait marraine Midola. Un jour, elles sont dans la cour. Marraine embrasse Mi, n’embrasse pas Do, n’embrasse pas La. Un jour, elles jouent aux mariages. Marraine choisit Mi, ne choisit jamais Do, ne choisit jamais La. Un jour, elles sont tristes. Marraine qui s’en va, pleure avec Mi, ne dit rien à Do, ne dit rien à La. Des trois petites filles, Mi est la plus jolie, Do la plus intelligente, La est bientôt morte.

Piège pour Cendrillon. Sébastien Japrisot

Je pense n’avoir jamais lu de premier paragraphe qui m’accroche autant que celui-là. Quel mystère ! Ces trois petites filles sont-elles sœurs ? Pourquoi sont-elles ensemble ? Pourquoi sont-elles élevées par leur marraine ? Leurs parents sont-ils morts Comment ? J’ai envie d’en savoir plus tout de suite. Et je suis touchée également. Mi a la préférence de sa marraine, je suis peinée pour Do et La, ce désamour qu’elles subissent résonne en moi. Je ressens de la compassion par ces deux petites filles. Je pense à l’histoire du vilain petit canard. J’ai envie de savoir ce qu’elles vont devenir, seront-elles heureuses ? Pourquoi La va-t-elle mourir ? Pourquoi elle ? N’est-ce pas injuste ? Et puis enfin il y a ce rythme génial comme une comptine, les jeux de mots, les phrases comme des refrains qui rebondissent ! Je suis fascinée par cette écriture tout à fait nouvelle pour moi. J’ai l’impression de voir un tour de magie, ces mots qui s’enchainent, qui vous prennent et ne vous lâchent plus. Bref un premier paragraphe génial que j’ai tout de suite aimé. Ce livre ne m’a pas laissé de répit jusqu’à ce que je le finisse, il y a de cela plus de 30 ans et je me souviens encore de la fièvre avec laquelle je l’ai dévoré. Je me souviens de la lumière de ces jours-là.

Christine

Ce contenu a été publié dans le bel été (des premiers paragraphes). Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *