les jours les nuits

les jours les nuits font leur trajet
devant ma fenêtre
ma vie fruste, l’avenir frustré
ni veine de lumière ni musique

dans la brume inattaquable
vers un contact inatteignable

j’avance

à la recherche des nuances de l’uni

gamme franchir éclaircie ouvrir éclair extraire consumer

à part et envahissant
phénix
apparaissant sur le versant scintillant

devant ma fenêtre
les nuits les jours font leur trajet

Ce contenu a été publié dans vietnam 2004. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *