l’homme rivé (2)

monde de renoncement
renoncement à l’autre
accablé de brusqueries

comme anonyme
le monstrueux aseptisé fait son travail
remet à plus tard sa fatigue
s’agite pour mille carnages
n’a pas atteint ses limites

un réservoir de tensions
s’achemine pour exploser
avec ses aiguilles rouillées
massives

je n’ai plus d’âge
rien pour réduire l’amas
mais à demain l’inconnu

des étoiles dessinées
pour éclairer de quelques phrases une vie
dans l’espoir de les partager
de la partager
pendant quelques instants rafraîchissants
à la marge

à l’avenir
je jouerai des parties extraordinaires

Ce contenu a été publié dans l'homme rivé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *