l’homme rivé (5)

détricote
les lois des respirations lointaines
défais les clôtures fracassantes
plonge comme un fruit sec dans une jarre remplie
de larmes de joie

Ce contenu a été publié dans l'homme rivé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *