l’incendie selon les réformateurs

Dans les forêts australiennes ravagées par les incendies, des syndicalistes réformateurs se réjouissent : leur appel que «tombe la bruine» a été entendu hier. C’est un succès. Il est de plus question qu’une conférence de seaux (j’ai un doute sur l’orthographe) soit organisée jusqu’en avril, afin de récolter de l’eau de pluie, avant la menace de son éventuelle évaporation. Les arbres, les koalas et les kangourous sont soulagés : carboniser leur avenir n’est plus qu’un lointain souvenir.

Ce contenu a été publié dans la vie remue. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *