première quinzaine de juillet 2017 : bribes

appropriation de la vie par l’encre. rattrape l’enfant endormi. l’errance aura un être neuf. fenêtre de liberté

enfants doux comme la justesse, fragiles comme un chagrin de l’autre bout du monde. papillons bariolés qui jouent avec les cicatrices de la douleur qui gronde

inédits recommencements de l’enfance. l’immédiate beauté du jouet. début de l’aventure

rien d’autre que plonger dans la liesse, évasion dans la faim, fugue dans la fête. épouse la jouvence

vie à mille portes, ou se munir de mouchoirs

Ce contenu a été publié dans bribes. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *