qui entrevoit l’Islande (0)

allons nous joindre à la jeune peau terrienne
couverte de sable, de lave et de glace
avec dessous les flammes

(« Ils partirent un peu plus tard et il n’y a rien à dire de leur voyage avant qu’ils cinglent au nord […], par bon vent et bon temps. Ils étaient très joyeux. » – Saga d’Egill, fils de Grimr le Chauve)

Ce contenu a été publié dans qui entrevoit l'Islande. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *