salut

« Unité du silence
Superficies par le silence » (Henri Michaux)

j’ai allumé une cigarette
en pensant à toi

elle a brillé dans la nuit froide
le temps qu’elle a pu

tu as quitté ton île

soudain définitif

île déserte

frère du silence

Ce contenu a été publié dans la vie remue. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *