série 2

partons

série de vaguelettes, de respirations, paisibles
une série, en cours, d’absences étalées dans le temps

série de derniers moments lancinants
série de solitudes à l’approche du jour

série de gouttes de pluie sur la vitre, dans la grisaille, qui semble patienter pour un rendez-vous

série de couleurs nouvelles
encore
d’imaginations

chronique de deux corps complices qui se froissent tressent quand le soir descend un frémissement liquide, une impulsion soyeuse

série d’autres soirs désordonnés

Ce contenu a été publié dans frayer neuf. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *