comment faire ?

ailes parallèles
s’élançant sifflant dessinant
une recherche de route, d’équilibre
inclinées
balbutiante
obsédante
friable
diluée dans l’aléa, dans le vent
tétanisées par l’orage, tétanisées par le gel
assaillie par les rafales du monde
failles dans son mouvement
où le jour recommence
entre dans l’espace
ardeur
dans l’écho nouveau
dans la poursuite des éclaircies
file
dans la fêlure ensoleillée
du souffle de la force

Ce contenu a été publié dans frayer neuf. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *